Les gens de mon pays balisent
Leur territoire, leurs entreprises
Les gens de mon pays grelottent
Même à la canicule
Ils voudraient mettre une paire de menottes
Tant leurs démons les brûlent
{...}
Les gens de mon pays s'enferment
Se barricadent l'épiderme
Les gens de mon pays s'enfoncent
Ils piétinent les fleurs
Ils n'offrent plus rien que des ronces
Au nouveau visiteur
{...}
Les gens de mon pays s'inquiètent
Qui vend le pain ? Qui mange les miettes ?
Les gens de mon pays frissonnent
Mais plus pour la passion
Et les vieux refrains qu'ils entonnent
C'est d'la poudre en canon :
{...}
A regarder s'affoler les gens... goisse
A regarder s'affoler les gens... pleure
A regarder s'affoler les gens... rage
A regarder s'affoler les gens... meurs

(extrait de « Les gens de mon pays » de Nicholas Bacchus)

Socialiste de longue date, j'ai toujours eu à cœur de penser et d'agir pour un monde plus juste, plus accueillant et plus épanouissant. Que ce soit comme chercheur à l'université, en tant que secrétaire syndical au SIT ou, aujourd’hui, comme responsable d'une association de défense des personnes souffrant de troubles psychiques (Pro Mente Sana). Je tiens de la complexité de nos sociétés qu'il nous faut, pour avancer, de fortes convictions et un solide sens de l'analyse. Les défis contemporains sont en effet de taille : refaire communauté, réaliser l’égalité, retrouver l’espérance. Et sans se cacher les contraintes que l'exigence sociale et écologique au niveau planétaire nous imposera, et sans étouffer la créativité sociale sous le bureaucratisme. A ces défis colossaux, je n'entends évidemment pas apporter de solutions miracles, qui ne pourront venir que des peuples eux-mêmes, mais consacrer mon énergie, mon expérience, ma passion des gens et de la politique pour contribuer à ce que l'on cesse d'avancer dans les mauvaises directions. Et pour cela, il faut déjà commencer par arrêter d’avoir peur.

Julien Dubouchet Corthay

Julien Dubouchet Corthay 39 ans
Marié, deux enfants
Politologue et juriste
Secrétaire associatif
Ancien syndicaliste

Parcours professionnel :

depuis juillet 2012
Secrétaire général
Pro Mente Sana, association romande

depuis mars 2007
Enseignant vacataire
HETS, Genève
Cours de droit du travail.
 

février 2005-juin 2012
Secrétaire syndical
SIT, Syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs
En charge des secteurs de la santé, de l’enseignement privé et de la prévoyance professionnelle.
 

octobre 1998-septembre 2005
Assistant d'enseignement et de recherche
Université de Genève (CETEL et SES), FNRS
Recherches sur "Les représentations sociales de la sanction pénale", dirigée par les prof. Robert et Kellerhals, l’Espagne dans le cadre de la recherche "Comparative Policy Research: Explaining Policy Design for Assisted Reproductive Technologies Across Countries and Time" dirigée par le Prof. Klöti. Réalisation d'un projet pédagogique, sous la direction du Prof. Horber, autour des méthodes statistiques en sciences sociales.